Une nouvelle stratégie de développement 2018/2021

Avec ces premières actions de promotion, Anjou tourisme décline déjà quelques-uns des axes du nouveau schéma départemental de développement touristique voté à l’unanimité en février 2018.

 

Sous la houlette de Philippe Chalopin, vice-président du Conseil départemental et président d’Anjou tourisme, ce nouveau plan d’actions pour le développement de ce secteur économique important pour l’Anjou vient d’être engagé.

Objectif : une approche partagée de l’attractivité du département, une dynamique collective pour le faire rayonner au-delà de ses frontières.

 

 

Voté à l’unanimité en février 2018, le schéma départemental de développement touristique de l’Anjou 2018-2021 acte la volonté de mutualiser les forces et atouts de tous, de développer l’image et l’attractivité du département, de sensibiliser l’ensemble des populations et les élus sur la question du tourisme : il ne s’agit plus d’un loisir, mais bien d’un secteur économique porteur.

En 2017, 11 tables rondes avec les acteurs de la filière, offices de tourisme, hébergeurs, responsables de sites et activités de loisirs… 350 professionnels, élus et institutionnels rencontrés… des enquêtes de clientèle et de perception du territoire ont permis de définir une stratégie commune, acter la mutualisation et choisir pour mieux communiquer.

 

La stratégie définie :

Favoriser et développer le tourisme itinérant afin d’augmenter la durée de séjour et de déployer les clientèles sur l’ensemble du territoire.

3 enjeux majeurs :

  1. Développement, améliorer et enrichir l’offre afin de mieux satisfaire les clientèles,
  2. Numérique, relever le défi de la transformation digitale,
  3. Attractivité, affirmer la destination Anjou.

 

Exemples d’actions :

  1. Poursuivre la modernisation de l’hôtellerie et accompagner les projets de création… Animer le club Oenotourisme Anjou et établir un plan marketing partagé à l’échelle du vignoble d’Anjou-Saumur… Créer des circuits thématiques dans le domaine du végétal… 18 rubriques actions en terme de Développement
  1. Accroître l’accueil numérique de territoire pour conseiller le client à chaque étape de son séjour… Déployer la Place de marché e-commerce régionale… Mettre en place un plan d’accompagnement mutualisé à destination des professionnels… 8 rubriques actions en Numérique
  1. Animer un réseau d’ambassadeurs #Jaimelanjou auprès des influenceurs… Mutualiser des budgets de communication… Encourager la professionnalisation des acteurs touristiques… 5 rubriques actions en Attractivité

 

L’économie du tourisme en Anjou, c’est déjà :

  • 160 sites de visites (un des 1ers départements en nombre de sites) et plus de 2 600 000 entrées annuelles,
  • 3 sites dépassant les 200 000 visiteurs par an: Terra Botanica (260 400), Bioparc de Doué-la-Fontaine     (239 700), Château d’Angers (238 900),
  • 10 sites avec plus de 50 000 visiteurs par an : Abbaye royale de Fontevraud (193 400), Parc oriental de Maulévrier (116 500), Château de Brézé, Château de Saumur, musée des Beaux-Arts d’Angers (+ 80 000), Village troglodytique de Rochemenier, musée des Blindés, IFCE/Cadre noir de Saumur, Collégiale St-Martin d’Angers, Château de Brissac (+ 50 000),
  • 43 294 lits marchands : 110 hôtels et 60 campings classés, 830 gîtes et locations meublées, 431 maisons d’hôtes, 122 hébergements collectifs, 141 aires de camping-cars… et 63 585 lits non marchands,
  • 9,5 millions de nuitées touristiques par an (40% en hébergement marchand),
  • environ 4 jours en durée moyenne de séjour,
  • 72 % touristes français (région parisienne, Grand Ouest et Nord en majorité).
  • 28 % clientèle étrangère (variable selon produits), avec les Européens en nette majorité (Britanniques 44%, Néerlandais 21%, Belges 8%, Allemands 8%),
  • retraités (42,1%), cadres et professions intermédiaires (24,8%), employés/services (19,2%),
  • camping (25%) et hôtel (23%), séjour en famille et chez des amis pour 18%,
  • visite de patrimoine (37,8%), balades et promenades (30,7%), visite de villes et villages (24,5%), randonnée à vélo (16,4%),
  • 13 000 emplois liés au tourisme,
  • 911 millions € de chiffre d’affaires direct et indirect.

 Source – Anjou tourisme chiffres-clés 2017

Aller plus loin

Recherches associées :   Presse

Send this to a friend