Obtenir le label Tourisme et Handicap

Rendre votre établissement touristique accessible à tous les publics avec une autonomie maximum et le promouvoir sous cet angle est un de vos objectifs majeurs. Vous souhaitez vous engager dans une démarche d’excellence : le label Tourisme et Handicap peut vous aider à atteindre votre but.

En quoi consiste le label ?

Il s’agit d’un label d’excellence qui vise à l’usage en autonomie par les personnes handicapées, quel que soit le type de handicap. Par exemple : dans les meublés, la cuisine doit être adaptée à un usage en fauteuil.

La sécurité est un autre des points importants.

Les bâtiments devront impérativement répondre aux critères de la loi de 2005 pour ceux qui sont concernés comme pour les hébergements chez l’habitant ainsi qu’aux cahiers des charges du label, afférents à votre activité : ils incluent des critères sur les services, l’architecture et le mobilier, les outils de communication et commercialisation, la sensibilisation de l’équipe. Ils sont souvent plus exigeants que la loi.

Les cahiers des charges ou référentiels sont composés de 2 parties :

  • les généralités qui abordent les éléments communs à tous (portes, cheminements…)
  • les spécificités (chambres, salles de restaurant, lieux de visite…)
  • Ils sont téléchargeables sur le site national des marques du tourisme

Vous pouvez obtenir pour 2 minimum, 3 ou 4 types de handicap parmi auditif, mental, moteur et visuel.

Il est attribué pour une période de 5 ans.

Quelle est la procédure à suivre ?

1/ Prendre contact avec Anjou tourisme qui vous aidera à bien appréhender la démarche dans son ensemble.

2/ Faire une auto-évaluation avec les cahiers des charges et/ou les transmettre à son architecte avec le Guide de mise en accessibilité des établissements touristiques

3/ Réaliser les travaux, documents, sensibilisation… nécessaires

4/ Quand tout est opérationnel et pas avant : déposer une demande de labellisation en ligne sur le site national des marques du tourisme . Avertir aussitôt par mail  Anjou tourisme afin que la demande puisse être prise en compte.

5/ Anjou tourisme vous indiquera la nature des documents à lui transmettre (photos, documents d’accueil, attestation de conformité pour les ascenseurs ou de fin de travaux le cas échéant…)

6/ Un rendez-vous sera fixé pour la visite d’évaluation qui est conduite par 2 évaluateurs. Cette visite est facturée 200 euros nets.

7/ Vous recevrez la liste éventuelle des points  non conformes (par exemple, cuvette de toilettes à changer, mains courantes d’escalier à poser, document d’accueil à parfaire, espace d’usage de porte à aménager…sont les  critères déficients récurrents à corriger)

8/ Vous disposez de 3 mois pour les corriger

9/ Une fois les critères non conformes identifiés corrigés, le dossier est soumis à une commission régionale placée sous l’égide de la DIRECCTE (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) qui statuera sur l’attribution du label. Cette commission et la commission nationale éventuellement sollicitée sont seules souveraines. Quelle que soit l’issue de la visite d’évaluation, le label n’est jamais garanti par les évaluateurs.

Ainsi, une période de 6 mois peut être nécessaire depuis la demande jusqu’à l’obtention du label.

La location de la plaque auprès d’ATH (facultative) est de 200 euros pour 5 ans.

Votre interlocuteur privilégié

Marguerite Rolland
Chargée de mission Sites de visite, Hébergement chez l’habitant, Accessibilité
Anjou tourisme
02 41 23 51 54
Envoyer un email