Liliane Duseaux (chambre d’hôtes) : “il va falloir mettre en place des protocoles sanitaires”

Liliane Duseaux est propriétaire et directrice du Clos des 3 Rois depuis 16 ans. Elle est également membre du Conseil d’Administration et secrétaire du bureau de l’OT Loire Layon Aubance

Comment l’épidémie a-t-elle impacté votre activité ?

Depuis le début du confinement, je n’ai plus aucune demande de séjour.  Mes prises de réservation estivales se font habituellement à partir de mars pour des séjours en privatisation “formule gîte” de 15 jours ou plus. Les demandes en portefeuille ont été soit reportées au mieux, soit annulées au pire. A ce jour, les difficultés sont principalement financières puisqu’il n y a plus aucune rentrée d’argent…

Avez-vous mis en place des mesures spécifiques au regard de la situation ?

J’ai décidé d’ouvrir une chambre équipée d’une cuisine mise à disposition du personnel soignant gracieusement. Je réfléchis à l’après. Pour ma commercialisation, j’ai assoupli mes conditions générales de vente. J’ai mis en place l’avoir 18 mois pour les réservations en cours et maintenues. Je le proposerai également pour celles à venir. Concernant les mesures d’hygiène, je souhaite aménager mon protocole d’entretien avec des consignes générales communes à appliquer. Je souhaite aussi mettre à disposition de ma clientèle des kits sanitaires. Il y a sans doute des bonnes initiatives à mettre en œuvre collectivement pour des achats groupés pour un tarif raisonnable ainsi qu’une charte de garantie sanitaire à l’échelle départementale, régionale ou nationale…

 

Quelle évolution radicale entrevoyez-vous dans les comportements des clientèles à laquelle il faut se préparer ?

Je pense que, si saison touristique il y a, la clientèle sera franco-française et de proximité. Elle sera en recherche d’hébergements dans lesquels elle se retrouvera en autonomie, en famille élargie ou entre amis, en toute sécurité, voire en autarcie avec les commerces et les services à proximité ou des services de livraison. Elle aura besoin de sécurité sanitaire.  Elle fuira les lieux surpeuplés. Après toutes ces semaines de confinement, le besoin d’espaces ruraux sera fort. Elle réservera en dernière minute non pas dans l’état d’esprit précédent mais parce que les conditions sanitaires ne permettront pas de faire autrement.

Dans la perspective de la reprise de l’activité, pouvez-vous citer 3 actions prioritaires à mettre en œuvre pour anticiper la reprise dans les meilleures conditions ?

  1. prendre soin de mes outils : site internet, comptes FB et instagram, fichier clients
  2. prendre soin de mon établissement pour qu’il soit prêt à accueillir les clients le moment venu
  3. garder le lien avec l’extérieur par le suivi de webinaires quotidiens, par les contacts avec mes collègues (groupe des Passionnés de l’Anjou notamment www.anjou-passion.fr, mes partenaires prestataires, les membres du bureau et l’équipe de l’OT.