Anne Crouan (Bienvenue au Château) : il va falloir une véritable osmose entre les socios pros et les institutionnels pour relancer l’activité

Anne Crouan est propriétaire du Château de Chambiers à Durtal, maison d’hôtes, gîtes et salle de réception. Elle est également présidente de l’Association régionale “Bienvenue au château”.

1. Comment l’épidémie a-t-elle impacté votre activité ?

L’activité a été complètement stoppée ! Il a fallu gérer la déception, l’humain, les annulations, les reports casse-tête pour les mariages et réceptions, le planning qui ne se remplit pas à un moment où les réservations devraient pourtant s’enchaîner…

2. Quelles mesures avez-vous mises en place directement dans votre hébergement face à cette situation ?

Nous avons revu les conditions d’annulation : reports, avoirs (même si je suis réservée quant à cela). Nous attendons le protocole sanitaire qui sera validé par le gouvernement, des trésors d’inventivité pour quand nos hôtes reviendront, des offres à long terme etc…

3. Quelle évolution radicale entrevoyez-vous dans les comportements des clientèles à laquelle il faut se préparer ? Quelles mesures envisagez-vous pour répondre à ces changements.

Les clients seront partagés à mon avis entre une soif de liberté, de nature, de forêt, le désir de vivre loin de toute promiscuité, d’être entre soi. Beaucoup sont marqués pour ne pas dire traumatisés par l’épidémie, le confinement et les mesures barrière. Il peut en découler des attentes plus fortes en terme sanitaire et bien sûr de propreté mais aussi pour la grande majorité un grand besoin d’empathie, d’écoute, d’hospitalité de chaleur même si elle est à distance, une compréhension totale de notre part, nous pour qui le confinement a été différent. Il restera une petite frange mais qui sera la plus délicate ce sera celle des “enfants gâtés”, ces français qui ne se conduisent pas toujours bien. Pour ceux-là il faudra faire preuve de trésors de patience et d’écoute, ils auront une inertie à ne pas négliger. Beaucoup de choses sont à réinventer, une plus grande solidarité envers notre terroir etc..

4. Dans la perspective de la reprise de l’activité, pouvez-vous citer 3 actions prioritaires à mettre en œuvre pour anticiper la reprise dans les meilleures conditions ?

1. La mise en place de Protocole sanitaire dans nos établissements

2. Une parfaite osmose entre les DMOs (Destination Marketing Organization, soit les ADT, les OT…) et les socio-pro pour parler et agir d’une même voix et donner ainsi un même élan pour rendre le territoire accueillant et dynamique

3. La possibilité de se commercialiser entre partenaires professionnels et la connaissance complète du local