FAQ chambres d’hôtes et meublés

Je suis une chambre d'hôtes, peut-on rester ouvert ?

Selon notre interprétation et les remontées du terrain, les chambres d’hôtes ne font bel et bien pas partie des établissements fermés par décision administrative et peuvent demeurer ouvertes à la discrétion du propriétaire. Indépendamment du code APE qui n’a d’ailleurs aucune valeur juridique mais uniquement indicative, il est davantage considéré comme un “ hôtel et hébergement similaire (5510Z) “ que comme un “ hébergement touristique et autre hébergement de courte durée “ (5520Z). Cette dernière appellation intègre essentiellement les meublés de tourisme.

De plus, si nous considérons que les personnes qui y vivent en tant que domicile régulier sont bel et bien les propriétaires et non les clients (la nuance n’étant pas précisée dans le texte), cette catégorie d’établissement a ainsi le droit de demeurer ouvert. En effet, l’accueil doit être assuré par l’habitant qui par définition doit y vivre. A chacune et chacun ensuite de décider de fermer ou bien de maintenir son hébergement ouvert à la clientèle ou au personnel soignant participant à la lutte contre la propagation du Covid-19…

Dans le décret il est précisé que les hôtels et assimilés ne sont pas fermés : les chambres d'hôtes entrent elles dans la rubrique « assimilés » ? Le fait de ne pas être fermé par décret risque t'il de nous empêcher d'avoir accès aux aides (alors que nous sommes fermés de fait !) ?

Oui, les chambres d’hôtes rentrent dans la catégorie hébergements similaires et comme mentionné précédemment, peuvent en date du jour restées ouvertes.
Et non, le fait qui vous permettra de toucher des aides telles que les 1500 € sont davantage liées à une perte d’exploitation. Les aides sont d’ores et déjà nombreuses et auront chacune leur « cahier des charges » notamment à l’échelle régionale mais nous espérons comme vous que le fait d’être non légalement dans une position de devoir fermer son commerce ne sera pas un frein dans l’obtention de ces dernières.