Impact de la crise dans les hébergements chez l’habitant

20% des gîtes/meublés et des maisons d’hôtes interrogés constatent une baisse de leur chiffre d’affaires du mois de mars supérieure à 15 000 € par rapport à 2019. Le confinement influe également sur le planning de réservations puisqu’au moins ¾ des réservations futures sont annulées pour plus de la moitié des établissements. Exceptées les quelques grandes structures fonctionnant avec  des salariés, peu d’impact sur l’emploi salarié dans l’hébergement chez l’habitant. Cependant certaines prestations auxquelles font appel certains propriétaires, comme par exemple les tâches ménagères, sont stoppées. La richesse dégagée à partir de la facturation de ces tâches est également impactée.

Pertes de chiffres d’affaires du mois de mars en % d’établissements touristiques comparés à mars 2019 (en k€ : milliers d’euros)

  • Entre 1€ et 14k€
  • Entre 15k€ et 29k€
  • Entre 30k€ et 49k€
  • Entre 50k€ et 74k€
  • Supérieure ou égale à 75k€

Parts de séjours annulés sur la totalité des réservations en % d’établissements touristiques

  • Entre 1% et 24% des résas
  • Entre 25% et 49% des résas
  • Entre 50% et 74% des résas
  • Entre 75% et 100% des résas

Vos interlocuteurs privilégiés

Adrien Beauvais
Chargé d'études & d'observation
Anjou Tourisme
02 41 23 51 43
Envoyer un email
Rodolphe Ligonnière
Responsable du pôle Ingénierie touristique & Développement des filières
Anjou Tourisme
02 41 23 51 59
Envoyer un email