Les hébergements chez l’habitant et les hôtels peuvent accueillir une clientèle loisirs à moins de 100 km

Les hébergements chez l’habitant et les hôtels du Maine et Loire sont autorisés à recevoir des clientèles « de loisirs » dans la mesure où ces dernières résident à moins de 100km de l’hébergement touristique (pas uniquement limité au Maine et Loire).

Aucun texte réglementaire ne précise à ce jour les modalités de désinfection et du service du petit déjeuner et de table d’hôtes ; néanmoins, respecter les gestes barrières pour rassurer les clients et vous-mêmes impliquent la mise en œuvre de protocole rigoureux.

Nous vous rappelons, qu’en l’absence de mesures réglementaires ou d’instructions précises à l’échelle nationale, qu’Anjou tourisme met à votre disposition un guide de bonnes pratiques « sanitaires ».

Que faire en Anjou à ce jour ? Les sites de visite de l’Anjou ouvrent majoritairement à la sortie du confinement. Pour les restaurants, il faudra attendre les décisions du gouvernement d’ici la fin mai – début juin. Toutefois, d’ores et déjà, des restaurants vous proposent des plats à emporter ou à livrer pour régaler vos clients. Toute l’équipe d’Anjou tourisme se réjouit à vos côtés de la reprise d’activité. Une grande campagne de communication va être lancée pour rebooster l’activité. Nous vous tiendrons très prochainement informés du plan de relance du tourisme en Anjou.

Voir le détail du décret

COVID 19 : quelles précautions pour les piscines, spa, hammam… dans vos établissements ?

La mise à disposition des piscines, spa, hammam, sauna, jacuzzi dans les hébergements touristiques de capacité réduite (hors campings) n’est plus interdite dans le cadre du COVID 19. Les données scientifiques existantes à ce jour et le bon sens guident les recommandations ci-dessous rédigées sous le contrôle de l’ARS de Maine-et-Loire.
A savoir : il semblerait que le virus ne survive pas dans l’eau chlorée ; bien vérifier que votre piscine et/ou votre jacuzzi respectent les normes de chloration en vigueur. Il n’est donc pas nécessaire de changer l’eau du jacuzzi entre 2 clients en ce cas. Les clients ne doivent pas se croiser. Un temps de recyclage complet (1/2h) est nécessaire entre chaque famille d’usagers.

Sauna : pas de réserve spécifique. Dans tous les cas : si les utilisateurs ne sont pas d’un même groupe familial : respecter, y compris dans l’eau, la distanciation sociale ; désinfecter totalement les cabines de douche ou de vestiaire entre deux passages.

Piscines naturelles : elles fonctionnent sans désinfectant ; la prudence est de mise. Il semble préférable de ne pas les mettre à disposition.

Sans données scientifiques, le hammam est fortement déconseillé car il fonctionne sur la base de l’aérosolisation, vecteur essentiel de propagation du virus. En cas d’utilisation, il faut procéder à une désinfection totale entre les usagers.

Send this to a friend