Notre site a été remis en fonctionnement après l'incident survenu chez notre hébergeur OVH mais il se peut que certaines pages comportent encore quelques erreurs. Nous vous remercions par avance pour votre compréhension.

Note de conjoncture touristique Anjou (avril/mai 2021)

Une avant-saison touristique fortement impactée par les mesures sanitaires :

Suite à la recrudescence de la Covid-19, le Gouvernement décide d’appliquer dès la fin mars de nouvelles mesures sanitaires restreignant les déplacements des Français et potentiellement l’avant-saison touristique. Seuls 66% des hébergements touristiques de l’Anjou interrogés prennent la décision de rester ouvert.

Des mesures qui impactent l’avant-saison touristique sur le Département puisque 80% des professionnels interrogés observent une généralisation des annulations de séjour ou de visite réservés dans leur établissement, après les annonces du Gouvernement.

Des réservations pour l’été 2021 qui tardent à se concrétiser en Anjou :

Les touristes manquent de visibilité sur la suite des événements et préfèrent attendre avant de réserver un séjour touristique. Une tendance qui se justifie par rapport au niveau de réservations mensuels qui ne dépassent pas les 24% entre mai et septembre inclus. Ce comportement s’explique par une crainte des touristes de ne pas être remboursé de leur séjour dans le cadre d’une annulation. 40% des professionnels interrogés constatent une appréhension de leurs clients concernant l’annulation de réservation de séjours ou de visites.

Un manque de lisibilité pour les employeurs :

Les mesures de confinement impactent aussi l’économie locale sur l’avant-saison, notamment au niveau de l’emploi puisque que 37% des établissements touristiques interrogés n’ayant pas constitué totalement leurs équipes de salariés, attendent plus de visibilité sur la reprise de l’activité touristique pour recruter à nouveau.

Le week-end de l’ascension lance réellement la saison touristique en Anjou !

Le récent assouplissement de la mesure de confinement sur la levée des déplacements dans un rayon de 10 km autour de chez soi a relancé la fréquentation touristique et les réservations de dernière minute dans le département. C’est le cas sur le week-end de l’Ascension où les touristes se sont déplacés nombreux en Anjou pour profiter des activités touristiques de plein-air (balade, vélo, découvertes des villages…). Plus de 228 000 nuitées enregistrées dans notre département sur ce long week-end (+84% par rapport à l’an passé). En premier lieu la clientèle parisienne mais aussi les clientèles de proximité (Loire Atlantique – Ile-et-Vilaine…)

Send this to a friend